Arrêtez de glander!

Publié le par djule

180px-Les Très Riches Heures du duc de Berry novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

Les très riches heures du duc de Berry ( XVème siècle), mois de novembre

 

 

Arrête de glander !

Qui n’a jamais entendu (en voix ou en son for intérieur) cette injonction pour le moins familière ? Familière certainement mais moderne, rien n’est moins sur.

 

Petit retour en arrière….

Le terme apparaît dans la langue française à la fin du XIVème siècle dans le Catholicon et signifie « produire des glands ». Mais le terme, dans ce sens, reste un hapax et signifie rapidement (début du XVIème siècle) « ramasser des glands ».

 

Le terme appartient donc à l’origine au domaine agricole et s’applique à une activité peu motivante exercée durant les mois mornes du calendrier agricole. Les paysans médiévaux ne mettaient que peut d’entrain à ramasser les fameux glands et on les comprend aisément !

La glandée consistait en effet à envoyer les porcs paître dans les forêts pour y consommer les glands des chênes à la fin de l’automne. La période de la glandée succédait à l’effervescence des vendanges et était donc assimilée à un moment de repos pour les paysans.

 

Glaner, « ramasser les épis laissés par les moissonneurs », proche phonétiquement de glander, a peu à peu pris sa place dans le langage agricole.

 

Le verbe a été inusité pendant très longtemps pour réapparaître dans la langue populaire (ou dans le langage des instituteurs, les avis divergent !) durant la Seconde Guerre Mondiale pour dire « perdre son temps à des simulacres d’occupation, se promener dans but précis ».

 

Le lien entre l’activité peu motivante et peu active de la glandée et le sens moderne et familier est assez évident mais il est plus cocasse de remarquer que le terme, qui s’appliquait à l’origine aux porcs d’élevage, est aujourd’hui employé pour désigner des hommes.

L’évolution de la langue nous réserve bien des surprises qui pourraient intéresser les théoriciens de l’évolution !

 

A ce titre, relisons Le secret de nos pères, roman de Bernard Weber, dans lequel on nous révèle que l’homme descend en réalité du porc !

 

En ultime conseil, je vous demande d’arrêter de glander sur ce blog et de retourner à vos activités stimulantes et actives ! Pour ma part, je vais me coucher…

Publié dans Découvrons la langue!

Commenter cet article

Liline 14/04/2010 11:12


Bien envoyé... lolo


djule 14/04/2010 12:54



lolo?



Matt 13/04/2010 12:38


Mon chat aime beaucoup glander, est-ce que cela veut dire qu'il descend du porc ?
D'autre part j'aime beaucoup le fruit des vendanges. Je suis donc surpris de voir à quel point l'étymologie de glander est proche de moi. J'en parlerai à mon chat en rentrant ce soir.


djule 13/04/2010 12:58



;)



Vanille 11/04/2010 19:45


Vraiment intéressante cette rubrique!
Documentée, variée...
J'adore!


djule 11/04/2010 23:50



Merci!



lounapil 09/04/2010 09:00


Je suis très forte à ça en tout cas!